RESULTATS RECENTS DE RECHERCHES

NOUVEAUX TRAITEMENTS NATURELS DES HEPATITES B, C, D ET DU VIH /SIDA

PAR François SEUNKAM

                                                              Dg  SEPT-CAMEROUN

 

AVANT PROPOS

Après la mise au point des antiviraux naturels pour lutter contre les hépatites virales A, B, et C, au début des années 90, antiviraux qui ont pour noms commerciaux HEPAVIR 250, HEPAVIRAL, ROTAVIR, et BILONE, nos chercheurs se sont attelés à leur amélioration en qualité, quantité ; afin de réduire les durées de traitement et  les coûts aussi bien de production que de traitement. Ces antiviraux ont fait leurs preuves et ont permis de sauver plusieurs vies humaines. Avec ces antiviraux, les guérisons étaient certaines, mais la durée de traitement pouvait atteindre un an pour certains cas. Heureusement, les efforts de nos chercheurs on été couronnés au début des années 2000 par les mises au point des nouveaux produits HEPVICOMB, HEPVIMIX et ROTAVIR concentré, utilisés jusqu’ici avec succès dans la lutte contre  les hépatites virales B, C et D. A l’aube de 2006 ; nos chercheurs, ayant constaté que, dans certains cas les durées de traitement restaient relativement longues surtout lorsqu’un patient ; avant de venir vers nous avaient déjà pris un autre traitement ailleurs (chimique ou naturel), se sont lancés dans la recherche de bonnes associations afin de ne pas donner l’occasion à un virus de développer des résistances ou de résister à nos produits. Leurs objectifs immédiats ont été :

O1 – Réduire sensiblement les durées de traitement ;

02 - obtenir des produits bloquant la réplication virale en détruisant en même temps les virus quelque soit leurs résistances et,

03 – réduire encore les coûts de production, de la collecte des matières premières jusqu’aux produits finis, entraînant la réduction des coûts de traitement afin de permettre à plusieurs patients de se traiter convenablement.

Ainsi, les associations judicieuses obtenues permettent :

P1. De guérir l’hépatite B quelque soit la forme aigüe ou chronique en une durée de traitement inférieure ou égale à 6 mois. Mais, ces bonnes associations sont peu efficaces en cas de coïnfection virales HB-HIV, bien que protégeant le foie contre les fibroses, l’infiltrat inflammatoire et contre la nécrose hépatocytaire ;

P2. De maîtriser seulement l’hépatite C en protégeant le foie.

En 2010, toujours dans le souci de pouvoir venir à bout de ces maladies virales, nos chercheurs ont découvert d’autres bonnes associations ; non seulement entre HEPVICOMB, HEPVIMIX et ROTAVIR, mais aussi entre ces trois et d’autres antiviraux naturels récemment découverts. Ces bonnes associations ont abouti à la mise au point de nouveaux antiviraux plus efficaces que les premières associations. Mais pour des raisons purement techniques ; ces nouveaux antiviraux n’ont jusqu’ici pas été prescrits à tous les patients. Les résultats obtenus ayant été très bon, ils seront prescrits à tous les patients à compter du 1er juillet 2012.

 

NOUVEAUX TRAITEMENTS NATURELS

Avant de parler de ces nouveaux produits, j’aimerais bien dire pourquoi, nous conseillons à tous ceux qui sont HB-séropositifs de se  traiter.

En effet, plusieurs adultes  porteurs du virus de l’hépatite B peuvent guérir spontanément c'est-à-dire ; sans traitement spécifique. Mais, jusqu’à l’heure actuelle, il n’existe aucun test pouvant permettre de savoir que tel ou tel malade peut guérir spontanément. L’hépatite B étant particulièrement dangereuse, mieux vaut prendre des dispositions pour se faire traiter que d’attendre une surprise qui peut être désagréable ; car ; le mal ; au lieu de disparaître spontanément ; peut au contraire évoluer.

TRAITEMENT NOUVEAU DE L’HEPATITE B

Médicaments :

RIX 126                    5 flacons de 150 ml par mois ou 3 flacons de 250 ml par mois

AVIRAL 16               5 flacons de 150ml par mois ou 3 flacons de 250 ml par mois

TRAITEMENT NOUVEAU DE L’HEPATITE C

Médicaments :

RIX 126                      5 flacons de 150 ml par mois ou 3 flacons de 250 ml par mois

AVIRAL 18                 10 flacons de 150 ml par mois ou 6 flacons de 250 ml par mois

TRAITEMENT NATUREL DE L’HEPATITE D

En réalité, nous ne pouvons pas parler du traitement spécifique de l’hépatite D car, jusqu’ici, nous n’avons pas rencontré un patient n’ayant que l’hépatite D. En effet, tous les patients HD-séropositifs traités chez nous ont été HB-séropositifs aussi. Ils souffraient tous d’une coïnfection Hépatite B-Hépatite D. Nous rappelons ici que le virus de l’hépatite D, pour se répliquer ;  utilise l’antigène de surface du virus de l’hépatite B ; ainsi donc, il n’y aurait pas d’hépatite D sans hépatite B.

En 15 mois ; ces nouveaux traitements ont permis de vaincre les hépatites B ; C et D même dans des cas de coïnfection à VIH, ou de coïnfection HB-HC ou HB-HC-VIH. Curieusement. Dans tous ces cas de coïnfection ; l’hépatite B disparaît toujours la première. Dès le premier mois de traitement ; la charge virale peut diminuer de moitié pour l’hépatite B.

Enfin ; nous ne terminerons pas sans parler des résultats de nos travaux dans la lutte contre le VIH/SIDA. Le dernier produit naturel mis au point et qui donne des résultats spectaculaires s’appelle VIHALINE 2 obtenu à partir de notre antiviral 2-RETROX-2 Utilisé avec succès depuis 2000 sous l’appellation RETROVIRAL 500.

Nous publions ci-dessous un extrait de notre publication du 03 février 2005 relative à nos travaux sur la lutte contre le VIH/SIDA dans notre quotidien national CAMEROON TRIBUNE, publication qui semblerait n’avoir attiré l’attention d’aucun chercheur du monde.

 

 

 

TRAITEMENT NATUREL DU VIH/SIDA

(Extrait du CAMEROON TRIBUNE du 03 février 2005)

Les activités de recherche scientifique menées par les spécialistes de SEPT-CAMEROUN SARL et associés depuis 1988 sur le traitement naturel du SIDA ont porté leurs fruits vers la fin des années 1990. Ainsi ; les médicaments naturels mis au point dans les laboratoires SEPT-CAMEROUN SARL permettent :

  1. a.      D’augmenter sensiblement le taux de lymphocytes T4,
  2. b.      De réduire considérablement, comme nous verrons dans les exemples ci-dessous, la charge virale et même la rendre indétectable 
  3. c.       De maintenir cette charge virale indétectable pendant longtemps chez des patients n’ayant pas suffisamment les moyens pour suivre correctement le traitement,
  4. d.      D’obtenir même certaines guérisons surtout chez des enfants de moins de 10 ans comme l’attestent certains examens de contrôle faits au Centre Pasteur du Cameroun qui ignore nos intensions et,
  5. e.      D’éviter en cours de traitement les maladies opportunistes chez nos patients qui reprennent normalement leurs activités professionnelles après seulement une à deux semaines de prises de nos médicaments.

BON A SAVOIR

A cause du fait que lorsque le virus du SIDA quitte le corps, ce dernier continue pendant un temps à être séropositif, il est difficile de déclarer un patient guéri même si la charge virale est indétectable. A SEPT-CAMEROUN SARL, nous avons eu à contourner cette difficulté de la façon suivante :

Après un traitement pouvant durer de deux à trois mois, voire quatre chez certaines personnes et lorsque la charge virale est indétectable (< 50 copies pour le Centre Pasteur) ; nous laissons le patient vivre sans traitement et sans aucun conseil alimentaire pendant trois mois. Lorsqu’après ce temps l’intéressé continue à être séropositif, nous recontrôlons la charge virale. Si cette dernière reste toujours indétectable, nous renvoyons le patient à la maison pour trois mois encore. Après cette dernière étape, s’il est toujours séropositif et si après le second contrôle de la charge virale, cette dernière reste indétectable, nous arrêtons le traitement. En effet, si le virus était encore dans le corps, il aurait eu, d’après nous, suffisamment du temps (6 mois sans aucun traitement) pour sortir et se répliquer. Qui dit mieux ?

QUELQUES RESULTATS (vérifiables à nos bureaux de KUMBA)

  1. a.      ASO Séropositif confirmé envoyé par un médecin et développant plusieurs maladies opportunistes y compris l’hépatite B. Après un traitement intensif de trois (3) mois , nous avons obtenu des résultats suivants du Centre Pasteur du Cameroun : HEPATITE B négatif. HIV négatif. Cette négativité avait été confirmée dans notre propre laboratoire.
  2. b.      AJU

Charge virale à l’entrée supérieure à 500.000

Après deux mois de traitement :

CV de contrôle : 46.728 copies

L’intéressé est en cours de traitement.

 

 

  1. c.       IFEAN

Séropositivité confirmée. Envoyé par un collègue. Amaigrissement et fièvre tous les jours.

A l’entrée, pas d’examen CD4 et CV par manque de moyen financier. Après deux mois de traitement :

CD4 : 940

CV indétectable

L’intéressé n’a pas encore effectué le deuxième contrôle, il est sans traitement depuis deux mois.

  1. d.      MBU

Séropositivité confirmée. Envoyé par un infirmier de la place. Ses deux épouses sont également séropositives dont l’une développant déjà le SIDA.

A l’entrée ; pas de contrôle de CD4 et de la CV par manque de moyen d’autant plus que ses deux femmes sont en traitement.

Après deux mois de traitement :

CD4 : 1375

CV : indétectable (<50)

L’intéressé a déjà fait deux ans sans traitement spécial. Il mène correctement ses activités.

  1. e.      PAMAU

Séropositivité confirmée. Envoyé par un médecin. Présentant plusieurs maladies opportunistes (diarrhée et éruptions cutanées).

A l’entrée, pas de contrôle de CD4 et de CV par manque de moyen.

Après deux mois de traitement : CD4 : 1539

CV indétectable (<50)

  1. f.        WAKMA

A l’entrée, HIV1 positif, HIV2 positif. Son ami présente les mêmes séropositivités confirmées par le Centre Pasteur  avec une CV de 26.540 copies. (HBs positif chez la femme).

Après deux mois de traitement :

CD4 : 1391, CV indétectable (<50)

Sérologie HIV1 et HIV2 négatives (Centre Pasteur du Cameroun)

Son ami vient de commencer le traitement

  1. g.      SUW

Séropositivité confirmée. Envoyé par un collègue. Présentant déjà des maladies opportunistes.

A l’entrée : pas d’examens CD4 et CV par manque de moyen.

Après deux mois de traitement :

CD4 : 477

CV : 1.649 copies

Après un mois de traitement supplémentaire :

CD4 : 944

CV : 129 copies

L’intéressé a attaqué encore un mois de traitement.

  1. h.      KAR

Séropositivité confirmée. Etait venu lui-même.

Entrée : pas d’examen CD4 et CV car, avait désiré commencer le traitement tout de suite.

 

 

Après deux mois de traitement :

CD4 : 265

CV : supérieure à 500.000 copies

Après deux mois de traitement :

CD4 : 231

CV : 455.751 copies

Après deux mois de traitement supplémentaires :

CD4 : 241

CV : 172429 copies

L’intéressé suit actuellement un traitement de choc de deux semaines de durée.

  1. i.        ONI

Est entré en traitement en 1999 au moment où nos produits n’étaient pas encore bien au point. Séropositivité confirmée avec un cancer de l’estomac qui nécessitait déjà une opération au CHU de Yaoundé. Il n’y avait pas d’autres examens spécifiques avant le début du traitement.

Après 5 mois de traitement :

CD4 : 690

Pas de contrôle de la CV

Nous avions pris le risque d’interrompre son  traitement car :

. Son cancer de l’estomac était parti après un traitement parallèle que nous lui avions prescrit,

. Ses autres maladies opportunistes étaient aussi parties dès le début du traitement

(Tremblote, fièvre régulière, aérophagie sévère)

Après un an sans traitement, test de dépistage du VIH négatif, test effectué en Indonésie.

Est vivant et mène bien ses activités.

  1. j.        MAH

Séropositivité confirmée avec un syndrome de gros bras après un cancer de sein

Entrée en traitement en 1999 sans examen spécifique.

Après 4 mois de traitement :

CD4 : 1450 ; CV indétectable (<50)

Nous avions pris le risque d’arrêter le traitement car ; le syndrome du gros bras était parti après un traitement complémentaire approprié malgré la sérologie HIV toujours positive.

Deuxième contrôle : 3 mois après l’arrêt du traitement

CD4 : 1755

CV indétectable (<50)

Troisième contrôle 3 mois après le deuxième contrôle :

CD4 :1503

CV : indétectable

Quatrième contrôle 3 mois après 3 mois après le troisième contrôle toujours sans médicament :

CD4 : 1835

CV : indétectable (<50)

Nous sommes en 2005.

 L’intéressée repassera au mois de mai pour un cinquième contrôle sans traitement. Elle vit bien et mène correctement ses activités.

Nous ne terminerons pas cet extrait dans signaler ce qui suit :

Plusieurs malades n’ayant pas de moyens financiers suffisants n’ont pu, jusqu’ici ; faire leurs examens de contrôle malgré l’arrêt du traitement depuis en moyenne deux ans. Ils refusent même de se faire redépister. Leur nombre dépasse la centaine…

FIN DE L’EXTRAIT

 

COMMENTAIRE

Entre 2008 et 2010, nous avions arrêté nos activités de recherche dans ce domaine, car, avec l’arrivée des ARV donnés gratuitement, le nombre de patients qui venaient vers nous n’était pas suffisant pour le financement de nos activités de recherche. Nous avions repris en novembre 2010 et avons mis au point notre nouveau antirétroviral VITALINE 2.

 

Fait à Douala, le 31 mai 2012

 

Commentaires (59)

1. money for surveys (site web) 30/03/2013

Earn up to $265 within next 12H Answering Simple Surveys
Average people just like you are earning ~3000usd month just for taking simple surveys....
now it's your time
http://3000-usd-month-for-surveys.com
Hi www.septcam.com admin just wanted to let you know

There's an incredible new opportunity
that just grabbed my attention!

It's almost too good to be true. Big
companies are paying people just for giving
their opinions! I can't believe this guy and others are cashing out money just for filling out simple surveys read here how they are doing this:

http://3000-usd-month-for-surveys.com


That's right! I'm not kidding, all you've got
to do is complete simple surveys and these
companies will pay you fat cash for it and it does not mater form which country you are, they need people from all over world!

You've got to see this.

http://3000-usd-month-for-surveys.com

But the truth is... they're not letting
very many people join the program so
you've got to hurry!

See you there!
Andreas

2. Atangana Emerant 13/08/2013

Je suis étonné que vous raconter des histoires sur les virus; vous pouvez expliquer comment dans le cas de l'hépatite ou du SIDA le virus quitte le corps? Vous avez déjà entendu parler de ganglions? Vous connaissez ce qu'on appelle la dormance d'un virus? Méfiez vous de raconter n'importe quoi, juste pour vendre vos potions, vous ne pouvez pas guérir. Pourquoi ne pas demander aux gens guéris de témoigner?

3. Atangana Emerant (Virologue) 13/08/2013

Je suis étonné que vous raconter des histoires sur les virus; vous pouvez expliquer comment dans le cas de l'hépatite ou du SIDA le virus quitte le corps? Vous avez déjà entendu parler de ganglions? Vous connaissez ce qu'on appelle la dormance d'un virus? Méfiez vous de raconter n'importe quoi, juste pour vendre vos potions, vous ne pouvez pas guérir. Pourquoi ne pas demander aux gens guéris de témoigner?

4. chil 25/10/2013

slt j'ai pu lire votre commentaire et c'est très émouvant.
j'ai pris mes résultats aujourd'hui et l'on ma déclarer que je suis séropositif au vih. la je ne sais quoi faire? comment vous contactez afin de mieux en discuter...
j'attends votre réponse.

5. chil 25/10/2013

slt j'ai pu lire votre commentaire et c'est très émouvant.
j'ai pris mes résultats aujourd'hui et l'on ma déclarer que je suis séropositif au vih. et aussi ils m'ont dit d'aller confirmer centre pasteur. la je ne sais quoi faire? comment vous contactez afin de mieux en discuter...
j'attends votre réponse.

6. Atangana albert 20/11/2013

Atangana le virologue ce qui me suprend chez vous c est votre attitude a critiquer voir denigrer ce que les medecines alternatives proposent. tu ferais mieux de te rapprocher de ce monsieur pour verifier ces resultats. cet echange ameliorera la recherche

7. hervé 09/04/2014

bonjour! j'aimerai connaitre ou vous rencontrer car je suis séropositif au VIH sida .svp j’attends une réponse de vous

8. Voundi Ferdinand 21/04/2014

bonjour monsieur
je viens de lire votre annonce et je l'ai trouvé très émouvant suis un séropositif j'aimerai vous rencontrer merci

9. nya lola 05/09/2014

Bonjour/bonsoir,
je suis Lola Nya, séropositive au VIH 1 connue depuis 1mois, Charge virale 57 995 copies. J'ai peur des effets des ARV qui manquent même parfois, je voudrais tester votre médicament. J'ai besoin de votre contact, je réponds au 94 46 87 99.

10. Prisca 24/09/2014

Bonjour je viens de voir votre temoignage mon mari et moi sont déclaré et nous avons vraiment besoin de guerison comment faire pour vous contacter nous repondons au 74 55 12 54.Svp dites nou comment faire?

11. ig (site web) 24/12/2014

slt je crois à ce que vous dites mais je suis HB et je voudrais rentrer en contact avec vous donner moi vos coordonnés. merci

12. anne 05/03/2015

Bjr j ai fait le test de vih lundi 2mars et il s est averé positif je ne suis pas encore allé confirmé au centre pasteur.je voudrais savoir si je peux trouver une solution chez vous

13. abanda Brad 19/04/2015

Comment vous contacter

14. jojo (site web) 04/05/2015

vous etes situes ou s'il vous plait

15. elise 10/06/2015

Bonjour j ai lu votre message je crois que c est possible comment faire pour voud contater ou etes vous situes?

16. henri engon 23/06/2015

je viens de lire vos informations concernant le vih et autre. je souhaiterai avoir votre adresse pour une rencontre

17. ange 03/07/2015

Bonjour je viens de vous lire.Mais seulement je ne sais comment vous vous contacter.Ma mère est seropositive. Je vous laisse mon contact 699684430

18. Fay 08/08/2015

Je crois Kil ya un antidote ki peut guerrir le sida car Allah(Dieu)dit Kil y'a chaque remède pour chaque maladie donc celui ki ne croit pas kon peut soigner le sida ne croit pas en Allah je vous remerci mes frères puisse Allah vous guider dans vos recherches

19. lyly 12/08/2015

juste avoir votre adresse comment faire pour un suivi

20. michou 04/09/2015

Bonsoir, j aimerais avoir vos coordonnées s il vous plaît, j ai besoin d aide.merci

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire